Un animal n’est pas un cadeau a offrir à Noël!

Le temps des fêtes approche à grand pas et l’idée d’offrir un animal en cadeau à un enfant ou à une autre personne peut parfois effleurer l’esprit de certaine personne mais avant de faire un tel achat svp lisez ce qui suit et réfléchissez! Animaux Actualités lance une campagne  afin de sensibiliser les gens au fait qu’un animal n’est pas un objet, vous pouvez trouvez plusieurs affiches de sensibilisation sur leur site internet. Qui peut résister à une mignonne petite boule de poils, coiffée d’une boucle rouge et sortant d’une boîte-cadeau sous le sapin? En offrant à vos enfants un animal de compagnie à Noël, vous croyez leur donner le plus beau cadeau qui soit. En êtes-vous réellement certaine?

Un animal, ça ne se retourne pas!

Quoique les bienfaits de la présence d’un animal de compagnie auprès des enfants soient nombreux, les experts animaliers sont unanimes: ce n’est pas une bonne idée d’en offrir un en cadeau de Noël aux enfants.
«Un cadeau vivant, on ne donne pas ça en surprise, que ce soit aux enfants ou à un adulte. La personne à qui on offre un chien, par exemple, doit être consultée: il faut que l’animal lui convienne. De plus, accueillir un chiot en plein réveillon de Noël alors que la maison est remplie d’invités, ça peut le traumatiser».

Trop souvent, on considère les animaux de compagnie comme des biens et meubles qui peuvent être mis de côté à n’importe quel moment. «Lorsqu’on adopte un animal de compagnie, c’est pour la vie. Ce n’est pas comme une radio qu’on reçoit à Noël et qu’on peut retourner si ça ne fonctionne pas. C’est une grosse responsabilité qui se compare presque à élever un enfant».

Parents, soyez avisés!
Plusieurs parents croient que l’arrivée d’un animal de compagnie dans la maisonnée va permettre à leurs enfants de devenir plus responsables. «Même si l’enfant jure qu’il va s’en occuper, il ne le fera pas! C’est trop de responsabilités pour lui. Ultimement, ce sont les parents qui devront s’en occuper. Alors, si vous cédez à la tentation, vous devez le faire pour vous, parce que vous en avez envie et pas seulement pour faire plaisir à vos enfants».

Les parents doivent se questionner sur ce qui motive leurs enfants à vouloir un animal. «Est-ce que c’est pour jouer à la poupée avec un toutou vivant? Les jeunes enfants peuvent rapidement se lasser de leur animal. Dans 70% des foyers québécois, c’est la mère qui se retrouve avec la tâche de s’occuper du chien car les enfants ont abandonné».

Par : Animaux Actualités
Ce contenu a été publié dans Adoption, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.