Étape 2

Dressage clôture pour chien

À présent, nous ajoutons la correction au dressage pour apprendre au chien qu’enfreindre les règles liées à la limitation de son espace implique une conséquence. Ajoutez ce moyen de dissuasion aidera à graver dans l’esprit de votre chien ces règles que vous lui avez inculquées dans l’Étape 1. Étant donné que vous avez déjà appris à votre chien à faire demi-tour et battre en retraite lorsqu’il entend le bip d’avertissement, il devrait rapidement apprendre à éviter la correction en s’éloignant des limites.
Après la première correction, nous réglons son intensité afin qu’elle soit suffisamment forte pour capter l’attention du chien, mais pas trop pour éviter qu’elle l’étourdisse. Lorsque le chien est corrigé, il est important que vous vous conduisiez en maître, dans tous les sens du terme, et que vous montriez au chien comment éviter la correction s’il devient nerveux. Vous devez faire attention à ne pas cultiver la peur chez le chien en tolérant un comportement nerveux;
________________________________________

Définir l’intensité de la correction
Réactivez les chocs sur le collier anti-fugue, soit en ajustant les réglages, soit en retirant les caches que vous aviez placés sur les sondes. Définissez le niveau d’intensité de la correction Pour un petit chien ou pour un chien sensible, commencez avec une intensité faible ; pour un chien de taille moyenne, commencez avec une intensité moyenne ; et pour un gros chien ou pour un chien avec un seuil de tolérance à la douleur élevé, commencez avec une intensité forte.
Le niveau de l’intensité de la correction est différent pour chaque chien, et nous ne pouvons faire qu’une estimation approximative tant que nous n’aurons pas observé le chien au moment où il reçoit sa première correction et que nous pourrons mieux évaluer le réglage adapté. En cas de doute concernant l’intensité initiale, pensez à la hausse pour les chiens obstinés et à la baisse pour les chiens timides.
Certaines personnes règlent l’intensité de la correction à un niveau très faible pour essayer d’éviter de blesser le chien, mais il s’agit d’une erreur. Si vous réglez l’intensité de la correction à un niveau faible, le chien considèrera pour acquis que cette dernière n’est pas très douloureuse et il essayera d’explorer ce qui se trouve au-delà des limites… il pourrait se retrouver dans la rue et finir par être blessé. Certaines personnes règlent l’intensité de la correction à un niveau très élevé pour essayer de « faire immédiatement peur au chien », mais encore une fois cela est contre-productif. Si l’intensité de la correction est trop élevée, le chien peut être bouleversé sans pour autant être réceptif à ce que vous lui apprenez. Au lieu de cela, nous voulons une correction d’une intensité suffisante pour capter de nouveau l’attention du chien et pour qu’elle soit concentrée sur la clôture.
________________________________________
Régler le collier anti-fugue
Placez le collier électrique autour du cou du chien en vous assurant que les sondes sont en contact avec sa peau. Souvenez-vous, si ce n’est pas le cas, le chien ne recevra pas la correction. Pour les chiens à poils longs, il est probable que vous deviez écarter ces derniers afin que les électrodes touchent la peau. Si les poils sont trop épais, désépaississez-les au niveau de la zone de contact en utilisant une paire de ciseaux. Lorsque vous attachez le collier électrique, il doit être suffisamment serré pour que les électrodes restent en place. La règle d’or est que le collier anti-fugue doit être suffisamment serré pour que vous puissiez glisser deux doigts entre lui et le chien, mais pas plus. Certains colliers anti-fugue haut de gamme, comme le IUC-4100 et le IUC-5100 d’Innotek disposent de modes de contrôle permettant de déterminer s’ils sont bien positionnés. Si votre collier dispose de cette fonction, l’utiliser est une bonne idée. Un collier mal placé est la cause la plus commune pour laquelle les chiens ignorent la correction.
________________________________________
Jouer avant et après le dressage
Comme précédemment, pour débuter chaque session de dressage, commencez par jouer quelques minutes avec le chien. Il s’agit d’une bonne habitude à prendre avant chaque séance de dressage. Jouer un peu avant et après permet d’entretenir chez les chiens l’envie et la hâte de participer au dressage.
________________________________________
Le dressage avec la clôture pour chien
Comme dans l’Étape 1, vous allez attacher le chien avec une longue laisse et l’emmener à environ un yard (environ un mètre) de la limite. Comme avant, vous ne devez pas attirer le chien au-delà de la clôture anti-fugue, laissez-le se promener à sa guise. Cela peut durer quelques minutes. Lorsqu’il la franchit et que le bip commence à se faire entendre, attendez jusqu’à ce qu’il reçoive sa correction. L’attente peut durer à peu près une seconde. Vous saurez que le chien a reçu la correction car il tressaillira ou il reculera de manière visible. Tirez alors le chien pour le ramener dans la zone de sécurité en lui disant « non, non, non ». Lorsqu’il recule, félicitez-le.
Si le chien reçoit une correction, ne le maternez pas. Le chien a reçu une décharge statique et il n’y a rien de grave, vous en recevez également parfois une lorsque vous marchez sur un tapis (si vous en doutez, faites le test – nous avons reçu des décharges à de nombreuses reprises et cela n’a rien de catastrophique, il s’agit plus d’un effet de surprise que d’une douleur). Vous êtes le maître du chien, si vous paniquez, il paniquera et il n’apprendra pas. Si vous agissez comme s’il s’agissait de quelque chose d’anodin, alors ce sera le cas et il apprendra que la décharge était simplement la conséquence du franchissement de la limite et qu’elle peut facilement être évitée en restant à distance de cette dernière.
Si le chien ne franchit pas la limite, félicitez-le. Soyez attentif à son langage corporel. Vous verrez souvent le chien se diriger vers la clôture anti-fugue, mais il s’arrêtera en voyant les drapeaux. Vous constaterez souvent qu’il tourne spontanément le dos à ces derniers. Vous devrez récompenser ce type de comportement avec des félicitations, avec une friandise ou en faisant une petite séance de « va chercher ».
Répétez cette activité de nouveau trois fois par jour pendant une semaine. Veillez à faire en sorte que le chien ne reçoive pas plus d’une correction par session. ll ne doit pas considérer ces séances de dressage comme une expérience désagréable. S’il reçoit une décharge au cours de la séance, désactivez simplement la correction (ou enveloppez les électrodes du récepteurs dans du ruban adhésif opaque) et poursuivez le dressage.
Lorsque le chien montre de manière constante qu’il fait attention aux limites et qu’il refuse de les franchir, il est temps de débuter la prochaine phase du dressage. Dans l’Étape 3, nous testerons la docilité et nous vérifierons si le chien résiste à l’envie de franchir la clôture électrique lorsqu’il est excité et qu’il est confronté à des tentations de l’autre côté de cette dernière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *