Tout savoir

Colliers électronique pour chien tout savoir

Faites un choix

Les colliers électronique pour chien peuvent être activés par un terminal portable. Les systèmes de dressage électronique à télécommande de meilleure qualité disposent d’un vaste choix de niveaux et de fonctions, ils peuvent proposer une durée de stimulation variable, une stimulation de meilleure qualité, et ils peuvent avoir des options de sonnerie ou de vibreur utiles pour obtenir l’attention du chien. Une technique de dressage pour chien adaptée est impérative pour l’utilisation d’un collier de dressage électronique, en effet une mauvaise utilisation pourrait avoir des conséquences comportementales négatives (Polsky 2000). Il est vivement recommandé de consulter un dresseur professionnel ayant de l’expérience avec les colliers électriques pour une utilisation et une application efficaces.
Les colliers électriques ou électroniques peuvent être utilisés en plus d’un renforcement positif et/ou de l’utilisation d’autres principes de conditionnement opérant, selon les méthodes du dresseur : soit en tant que punition positive – le choc est appliqué en cas de comportement indésirable afin de réduire la fréquence de ce dernier, soit sous la forme d’un renforcement négatif – une stimulation continue est appliquée jusqu’à ce qu’un comportement désiré se produise afin d’augmenter la fréquence de ce dernier. Certains dresseurs utilisent le son du dispositif qu’ils associent à une récompense, transformant le collier en agent conditionné renforçant, comme le dressage au clicker. Certains colliers électriques incluent des paramètres liés uniquement au vibreur ou à une sonnerie qui peuvent être utilisés comme « stimulus neutre » pour la plupart des chiens. Une application spéciale existe pour le renforcement positif et pour le dressage avec des marqueurs pour les chiens sourds. Dans certains cas cela survient lorsque le dressage consiste à associer le choc léger produit par le collier avec la nourriture et d’autres récompenses. Par conséquence, le choc peut alors être utilisé pour renforcer les comportements désirables de manière conditionnelle à peu près comme d’autres agents de renforcement conditionnés communs sont appliqués (ex : « Bien »).

« À de faibles niveaux, le terme « choc » convient difficilement pour décrire les effets produits par les colliers de dressage électronique étant donné qu’il n’y a pratiquement aucun effet au-delà d’un picotement ou d’une sensation de chatouillement sur la surface de la peau… le mot « choc » est chargé de connotation subjectives, d’images de spasmes convulsifs et de brûlures, ainsi que d’implications associées à une douleur physique extrême, à un traumatisme émotionnel, à un écroulement physiologique et à des mauvais traitements dans des laboratoires… le stimulus ou le signal généré par la plupart des appareils modernes est grandement contrôlé et présenté pour produire un ensemble spécifique de réponses comportementales et motivantes. »
Certains dresseurs qui utilisent des colliers électriques compareront la sensation que ces derniers fournissent au « choc statique » que ressentent certaines personnes lorsqu’elles touchent la poignée d’une porte ou d’une voiture. Cela n’implique pas que les colliers électriques transmettent un choc électrique, mais plutôt qu’ils donnent à un utilisateur potentiel une idée de la sensation que pourrait transmettre un collier électrique. Cette sensation est parfois étonnante, parfois douloureuse, mais elle ne s’est jamais avérée causer des blessures physiques.
Par rapport aux effets de certains colliers électriques, le Dr. Dieter Kelin a déclaré que « Les appareils modernes ont une portée telle qu’aucun dommage organique ne peut être infligé. Les propriétés et les performances électriques des appareils stimulants à faible courant  sont comparables aux dispositifs utilisés dans la médecine destinée aux humains. Les dommages organiques, en tant qu’impact direct du courant appliqué, peuvent être exclus ». Un choc de cette nature implique peu d’énergie (cela se compte en milliJoules, 1 milliJoule = 0,001 joule). « À 0,914 joule, la stimulation électrique musculaire électrique et les contractions musculaires qu’un être humain reçoit d’un produit de « renforcement des abdominaux » est largement bien plus fort – plus de 1.724 fois plus fort – que l’impulsion qu’un chien reçoit de la part d’un collier de dressage réglé au niveau le plus haut ».
Un « collier de dressage à distance » réglé sur un niveau faible émet 0,000005 joules (5 microjoules).
Un « collier anti-aboiements » réglé sur un niveau élevé émet 0,0003 joules (300 microjoules).
Une « machine pour stimuler les muscles » réglée sur un « niveau normal » émet 2 joules.
Réglée sur un « niveau élevé », elle émet 6,0 joules.
Un système de barrière électrique [une « barrière électrifiée » – pas un système destiné à enfermer votre chien] émet 3,2 joules.
Un défibrillateur moderne peut émettre jusqu’à 360 joules.
Un choc électrique peut être caractérisé en termes de voltage, de tension, de forme d’onde, de fréquence (de forme d’onde), d’impulsions et de durée. Bien que le voltage, la tension et la durée du choc puissent être utilisés pour calculer l’énergie appliquée (en joules), il n’existe aucun indicateur quant à l’intensité du stimulus ou quant à la manière dont ce dernier pourrait être perçu par le destinataire. Les chocs en termes d’électricité statique liées à la vie de tous les jours sont de l’ordre de 10.000 volts, et pourtant ils ne sont ni douloureux ni physiquement néfastes car le courant qu’ils véhiculent est faible. Les colliers électriques modernes peuvent être réglés de manière à ce que le courant qu’ils transmettent soit uniquement modérément inconfortable. Aucun collier électrique actuellement sur le marché n’est conçu de manière à transmettre des chocs d’une intensité aussi limitée. Le manque de limites de ce type est lié au fait que des paramètres variables sont essentiels afin que le collier électrique puisse être réglé au niveau qui convient pour le chien, et qu’il puisse être ajusté en cas de changement de situation. Le choc, et la perception de ce dernier que peut avoir l’animal, peut être affecté par un certain nombre de facteurs.
Les variations individuelles en termes de tempérament, de sensibilité à la douleur et la capacité de faire sursauter les chiens signifient que les paramètres liés au choc électrique doivent être minutieusement réglés afin de produire un choc qui est perçu par le chien comme suffisamment dissuasif pour l’empêcher d’adopter un comportement indésirable. Le facteur unique le plus important est le niveau d’excitation du chien pendant le dressage. Des stimuli essentiels, comme des bruits, des ordres et même des chocs électriques, peuvent n’avoir aucun effet sur un chien extrêmement excité et concentré sur une activité comme la chasse.
Afin de transmettre des chocs d’une intensité constante, un bon contact doit être établi entre les électrodes du collier et la peau du chien (le collier doit être positionné selon les instructions du fabricant). L’humidité locale et la variation individuelle relatives à la densité du pelage, l’épaisseur de la peau et la conductivité de la surface affecteront également le choc transmis.
La forme de l’onde, sa fréquence, l’impulsion, l’ampérage, le voltage et l’impédance sont importants pour déterminer la réponse probable. « De nombreux e-colliers semblent changer de niveaux d’intensité en modifiant la durée de l’impulsion ou le taux de répétition, tout en maintenant un courant et une tension de sortie relativement constants, selon la charge relative au rapport électrode-peau ». (Lindsay 2005, p. 573).
On dit parfois que les colliers électriques transmettent un « choc statique », cependant l’électricité statique est synonyme de courant direct, et elle implique peu d’énergie (en termes de millijoules). Les colliers électriques utilisent le courant alternatif. Il est donc incorrect de dire que ces derniers transmettent un choc d’électricité statique.
Il n’existe aucune réglementation déterminant les caractéristiques en termes de performances ou la fiabilité de ces appareils, donc il existe une variation considérable concernant le niveau de choc et les caractéristiques de la forme d’onde entre les fabricants, voire même entre les lots de colliers provenant d’un même fabricant. Le manque de règlementations ou de normes et le fait que certaines des caractéristiques en termes de sécurité de certains colliers électriques fassent l’objet de brevets déposés par des fabricants spécifiques,[6] signifient que la sécurité et les caractéristiques opérationnelles des produits individuels ne peuvent pas être vérifiées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *