Accueil » Conseils » Commandements » Conclusion

Conclusion

Deuxième stade d’éducation : le chien comprend les commandements


Une fois que le chien comprend ce que vous lui demandez, il est temps de le faire obéir! Pour obtenir l’attention d’un chien distrait et pour l’amener à répondre aux commandements, suivez ces étapes :

  1. Donnez un commandement tout en utilisant le bon geste de la main. Ne lui montrez pas la friandise tant qu’il ne s’est pas exécuté;
  2. Récompensez votre chien s’il s’exécute;
  3. Libérez-le du commandement en lui en donnant un nouveau ou en lui donnant le signal « OK ».
  4. Si le chien n’a aucune réaction ou s’il ne s’exécute pas dans les cinq secondes suivant le commandement, donnez-lui l’avertissement verbal « hey! », puis reprenez à l’étape 1.

Si vous avez de la difficulté à obtenir l’attention de votre chien lorsque celui-ci est distrait, nous vous recommandons d’utiliser un collier d’éducation. Cliquez ici pour plus d’information par rapport à leurs utilisations.

6 réponses à Conclusion

  1. Liette dit :

    Pour vous mettre en situation, j’ai receuilli le chien (Mia, 5 lbs) chez des éleveurs en milieu familliale qui eu l’avait depuis un mois, car la propriétaire du chien était une vieille dame qui est tombée malade. La vieille dame n’était pas très active et n’a JAMAIS sorti le chien à l’extérieur, donc Mia devait faire ses besoins sur le pipipad. J’ai Mia depuis 5 jours, elle est très soumise, craintive face aux choses inconnus, mais très très colleuse.
    pour répondre à vos questions:
    – Est-ce que le problème s’applique à l’urine, aux selles ou aux deux ? LES DEUX
    • Est-ce que le chien a été constamment confiné ou surveillé quand il ne pouvait pas être observé? OUI JE LA MET DANS SA CAGE QUAND JE VAIS TRAVAILLER ET ELLE RESTE EN GÉNÉRALE PAS TROP LOIN DE MOI QUAND JE SUIS DANS LA MAISON
    • Est-ce que les accidents se produisent souvent? Si oui, combien de fois par semaine? ELLE N’A ENCORE JAMAIS FAIT SES BESOINS À LA BONNE PLACE, MAIS ELLE NE FAIT QUE 1 PIPI PAR JOUR ET 1 CACA AU 2 JOURS
    • Est-ce que vous allez dehors avec le chien? Renforcez-vous le comportement du chien avec une récompense quand il s’exécute? JE VAIS CHAQUE JOUR DEHORS MAIS ELLE EST TRÈS CRAINTIVE: ELLE FAIT QUELQUES PAS PUIS SE COUCHE À TERRE ET REFUSE DE SE RELEVER. ELLE NE SENT PAS AUTOUR D’ELLE
    • Combien de fois le chien est-il sorti dehors chaque jour ? 1 OU 2
    • Avez vous puni ou corrigé votre chien quand vous l’avez pris sur le fait en éliminant à l’intérieur ? Si oui, comment ? PERSONNELLEMENT, JE N’AI JAMAIS ÉTÉ PRÉSENTE LORS DE SES BESOINS (JE RAPPEL QU’ELLE N’EN FAIT QUE 1 PAR JOUR). MAIS, MON CONJOINT LUI A PARLÉ FORT PUIS L’A MISE SUR LE PIPIPAD. PAR LE SUITE, LE CHIEN L’ÉVITE PENDANT QUELQUES HEURES ET TREMBLE LORSQU’IL APPROCHE.
    • Est-ce que le chien a un problème de propreté depuis toujours, ou si le problème s’est développé subitement ? LES ÉLEVEURS N’ÉTAIT PAS EN MESURE DE ME LE DIRE.
    • Est-ce que votre chien élimine sur des endroits ayant la même texture, par exemple, sur le tapis, un vêtement, la tuile, le papier etc? NON, À LA MAISON ELLE A FAIT S’EST BESOIN UNE FOIS DANS LA CAGE ET UNE FOIS SUR LE PLANCHER DE BOIS. LES AUTRES FOIS ELLE ÉTAIT AILLEURS DE LA MAISON (CHEZ LA TOILETTEUSE ET CHEZ MES PARENTS)
    • Est-ce que l’action d’uriner se produit seulement quand le chien rencontre quelqu’un, se fait flatter, ou lorsque vous jouez avec lui ? Si oui, est-ce que le chien se retourne sur le dos, replie ses oreilles vers l’arrière, s’accroupit et retourne sa queue entre ses pattes ?JAMAIS
    • Si le problème est intermittent, est-ce que le problème pourrait être relié à une peur dont souffre le chien ? CE N’EST PAS INTERMITTENT
    • Est-ce que le problème se produit quand vous êtes présent, mais que le chien se retrouve sans surveillance ? LES DEUX
    • Est-ce que le problème de malpropreté se produit seulement quand vous n’êtes pas à la maison? Si oui, est-ce que le problème se produit à chaque fois que le chien est seul, ou dans des situations spécifiques, par exemple, seulement l’avant midi?. JE CROIS QUE S’EST TOUJOURS ENTRE 10H ET 2H QU’ELLE SOIT SEULE OU NON.

    Pour la nuit, j’avais commencer pas la couché sur un cousin à côté du lit, mais elle se réveille souvent et fait du bruit. Donc, je l’ai mis dans sa cage dans le salon et elle a pleurer et hurlé pendant 45 minutes, donc je l’ai repris avec moi pour pouvoir dormir un peu. J’ai aussi essayé de la mettre dans la chambre d’ami. Elle y est restée 2 heures puis s’est remise à hurler, donc je l’ai reprise avec moi.

    merci

    • admin dit :

      Merci pour les réponses détaillées à nos questions. Donc, il parait évident qu’il ne s’agit pas d’une pathologie ou d’un problème de comportement, mais bien de la nécessité de rééducation à déféquer dans autre endroit spécifique. Vous pourriez commencer par mettre le pipi pad à l’extérieur et graduellement éliminer son utilisation. Nous avons remarqué que si un chien est habitué de faire ses besoins du du gazon par exemple, il pourrait ne pas vouloir déjecter sur de l’alsphate. C’est une question d’habitude. Il est important de ne pas sortir le chien de sa cage lorsqu’il pleure. Sinon vous aller développer un problème d’aboiement.

      Voici comment procéder pour faire la rééducation de votre chien ou chiot à la propreté. Cela fonctionne très très bien, mais faut être constant et patient.

      Comment éduquer un chien à la propreté.

      Lorsque vous voulez éduquer un chien à la propreté, il est important de lui assigner un endroit spécifique, tel une cage. Aussitôt que le chiot rentre chez vous, suivez les étapes suggérées ci-dessous. La même démarche s’applique si vous avez un chien qui a un problème de malpropreté depuis plusieurs années.

      Utilisez la récompense pour indiquer au chien où vous voulez qu’il défèque dorénavant. La clé du succès repose sur le renforcement positif. La démarche suivante est conçue pour faire comprendre au chien qu’il est inacceptable d’uriner ou de déféquer dans la maison.

      Chaque chien a des besoins différents quant à la quantité de protéines, d’hydrates de carbone, de gras et des fibres dont il a besoin. Le nombre de repas et la quantité de nourriture varient selon l’animal. De plus, le type de nourriture pourra aussi influencer son taux d’absorption d’aliments. Nous vous suggérons plutôt d’ajuster le nombre de repas ou la quantité de nourriture par repas selon la texture des selles. Par exemple, si les selles sont trop molles, réduisez la quantité de nourriture de 10%, jusqu’à ce que vous ayiez obtenu des selles fermes et humides. Par ailleurs, il faudra augmenter la quantité de nourriture de 10% si les selles sont dures et sèches. Pour plus de détails, consultez votre vétérinaire, ou encore, prenez le temps d’examiner l’état des selles de votre chien attentivement.

      Quand le chiot a terminé son repas, observez-le. Attendez de dix à quinze minutes après son repas, passez-lui la laisse, et amenez-le directement à l’endroit où il sera désormais appelé à faire ses besoins. Encouragez votre chien ponctuellement, sur place, pour deux à trois minutes. Une fois la besogne accomplie, jouez avec votre chien, afin qu’il n’associe pas la défécation avec l’obligation de rentrer à la maison. Si le chien s’assieds et semble attendre quelque chose, encouragez-le. Si après cinq minutes à l’extérieur le chien n’a pas encore déféqué, rentrez-le en cage pendant 30 minutes et ressortez-le pour une autre période de cinq minutes, et ainsi de suite, jusqu’à ce qu’il ait fait ses besoins. Puisqu’il faut au chien plusieurs tentatives pour déféquer, attendez cinq minutes après une défécation pour vous assurer que le chien a bel et bien terminé.

      À chaque fois que vous sortez le chien dans le but de lui faire effectuer ses besoins, il faut utiliser un commandement approprié, un mot aussi court que possible, de préférence n’excédant pas deux syllabes. Le chien reconnaîtra éventuellement le commandement et l’associera à l’action. Lorsqu’il fait ses besoins, récompensez-le afin de souligner son bon comportement. Plusieurs chiens apprennent à déféquer sur demande. Choisissez le mot qui vous convient, (par exemple, « besoin »)« BESOIN ») et répétez-le une fois à la minute. À l’instant où le chien défèque, félicitez-le en lui donnant une récompense. Le chien peut aussi être récompensé en lui donnant libre accès à la maison.

      Note importante : Il est possible que le chien demande la porte pour obtenir de l’attention, ainsi que la récompense. Si tel est le cas, cessez de récompenser le chien en le faisant sortir à sa demande; attendez quelques minutes après qu’il se soit calmé avant de le laisser sortir.

      Ne laissez pas votre chien se promener dans la maison sans surveillance tant qu’il n’est pas propre. Lorsque vous n’avez pas le temps de vous occuper de votre chiot, remettez-le en cage. Celle-ci doit être assez grande pour qu’un chien adulte puisse s’y retourner, s’asseoir et se coucher. Si la cage est trop grande pour le chiot, il est possible qu’il défèque dans un coin duquel il peut s’éloigner. Si tel est le cas, séparez les extrémités à l’aide d’une boîte ou d’un contre-plaqué (si le chien détruit la boîte) afin que la cage soit de grandeur adéquate pour le chien. Un chien plus vieux peut avoir besoin d’un facteur incitatif pour l’amener à aimer sa cage. Il ne faut pas oublier qu’un chien adulte qui a déjà utilisé la cage et ne l’utilise plus sera réticent à y retourner. Pour faciliter la rentrée du chien, lancez une friandise dans le fond de la cage. Vous pouvez ensuite fermer la porte ou la garder ouverte. Si vous fermez la porte, donnez-lui des récompenses à des intervalles régulières. Il faut éviter que le chien jappe dans un tel contexte, car ceci pourrait dégénérer en un problème d’aboiement. Il ne faut pas sortir le chiot de sa cage s’il pleure, car il comprendra rapidement que s’il veut sortir de sa cage, il n’a qu’à pleurer ou à aboyer. Le chien peut sortir de sa cage uniquement s’il arrête de japper. Afin que la cage soit plus confortable et invitante, placez un coussin à l’intérieur, si, évidemment, cela ne vous dérange pas qu’il le salisse. Il est important que le chien aime sa cage et qu’il se sente libre d’y aller pour se reposer, tout comme un terrier dans son habitat naturel. Afin de donner au chien (surtout au chiot) un véritable sentiment de sécurité, placez un contre-plaqué sur le dessus d’une cage ouverte.

      Les sorties planifiées pour les besoins ne devraient servir qu’à cette fin. Le chien doit être amené à comprendre la situation. Faites manger votre chien, ensuite retirez son plat. Observez-le pour quelques minutes avant de le sortir en laisse. Demeurez dehors avec lui pour une durée de cinq minutes, pendant laquelle vous direz « besoin »«BESOIN » à chaque minute. Si le chien n’arrive pas à déféquer, revenez à l’intérieur et isolez-le pendant trentet minutes, soit dans sa cage ou à un endroit où vous l’avez à l’œil. Observez combien de temps le chien requiert après le repas pour être prêt à déféquer, et sortez-le aussitôt. Le temps peut varier entre trente minutes et plusieurs heures.

      Sortez-le en laisse et demeurez à l’endroit désigné. Rendez-vous toujours au même endroit pour la défécation en laisse. N’excédez pas cinq minutes, puisque ceci n’est pas une partie de plaisir. Si le chien n’a pas fait ses besoins dans les délais accordés, retournez-le dans sa cage et ressortez-le trente minutes plus tard. Lorsqu’il fait ses besoins, récompensez-le afin qu’il sache qu’il a bien agi.

      Une fois que la période de jeu ou de temps libre est terminée, remettez le chiot dans sa cage pour sa sieste. Un chien adulte qui fait ses besoins peut, bien sûr, demeurer libre puisqu’il n’est pas susceptible de déféquer, ayant été habitué au libre accès à la maison. Dans un tel cas, une remise en cage serait perçue comme une punition.

      Après chaque repas, sortez le chiot de sa cage, donnez-lui le commandement, et laissez-le libre de vous suivre à l’endroit désigné pour les besoins. Les heures de repas devraient toujours demeurer les mêmes; le chien sera programmé à ces heures et aura donc une routine de sorties pour les besoins.

      Un jour, le chiot comprendra où faire ses besoins et comment s’y rendre sans aide. Il demandera de sortir de sa cage ou de la pièce où il se situe pour aller dehors. À ce moment-là, le chiot peut avoir accès à toute la maison sans surveillance soutenue. Donnez-lui de plus en plus de liberté et surveillez-le de près. Vérifiez régulièrement afin de déterminer si le chien est prêt à déféquer. S’il tente de faire ses besoins dans la maison, vous serez en mesure de corriger le comportement; s’il vous fait savoir qu’il veut sortir, vous pouvez le féliciter. Il est maintenant propre et peut avoir accès à la maison sans surveillance pour des périodes de plus en plus longues.

      Après quelques semaines d’éducation, mettez votre chien à l’épreuve en le sortant de sa cage après le repas sans le faire sortir. Ceci vous donnera l’occasion de corriger le chien s’il tente d’éliminer dans la maison, ou de le féliciter s’il vous laisse savoir qu’il veut sortir.

      Informez-vous auprès de celui qui vous a vendu votre chien, à savoir, quand il mange et où il est habitué d’aller à la selle. Au début, utilisez les heures auxquelles le chien est habitué, pour ensuite graduellement changer l’horaire pour convenir à la vôtre.

      Il est recommandé de donner une récompense au chien qui fait ses besoins à l’endroit désigné. Il faut le récompenser avant d’entrer à l’intérieur afin d’éviter qu’il associe la récompense à la rentrée. Donnez-lui sa récompense immédiatement après la défécation pour renforcer son bon comportement et pour approfondir le commandement « besoin ».«BESOIN ». Afin d’éviter les dégâts, faites sortir le chien plus souvent au début de l’éducation.

      Sortez-le le matin au lever, après le déjeuner, le midi et après le repas, le soir avant et après souper, et avant de vous coucher. Chaque fois qu’il défèque, récompensez-le. Une fois le chien éduqué, vous pourrez graduellement diminuer la fréquence jusqu’à concurrence d’au moins trois fois par jour. Vous n’avez qu’à établir des heures fixes par la suite et les respecter, et votre chien sera propre en peu de temps.

      Fixez les heures de repas et de défécation de votre chien et tenez-vous-en à ces heures. Les rythmes de défécation après un repas varient considérablement d’un chien à l’autre. Les intervalles se situent entre trente minutes et cinq à six heures après le repas. Si vous connaissez bien le rythme de votre chien, vous n’aurez pas de mauvaises surprises. N’oubliez pas de suivre le même rythme les fins de semaine.

      L’importance de la cage dans l’éducation à la propreté

      Si vous ne voulez pas utiliser la cage, vous pouvez simplement surveiller le chien après les repas, mais gardez-le bien à l’œil.
      – La cage élimine plusieurs mauvaises habitudes, telles que dormir sur le lit, déféquer sur le tapis, se reposer sur le divan, etc.
      – La cage sert de refuge au chien pour toute la vie durant, donc il est important d’acheter une cage suffisamment grande. Le programme peut être suivi sans cage, mais vous devrez davantage surveiller le chien après les repas. Une solution viable serait d’en construire une en réservant un endroit restreint de la maison que le chien devra garder propre.

      L’usage d’une cage réduit donc la possibilité d’accidents fâcheux. La plupart des chiens ont tendance à garder propre l’endroit où ils dorment, mais pas tous. Sortez donc votre chien avant qu’il ne soit plus capable de se contenir. Normalement, un chien adulte peut se retenir huit heures.

      Note : Si le chien élimine alors que vous pensiez qu’il était propre et qu’il avait libre accès à la maison seul, retirez le privilège et recommencez l’éducation à l’aide de la cage pendant quelque temps.

      COMMENT CORRIGER LES ERREURS DE VOTRE CHIEN

      Le chien doit comprendre lorsqu’il commet une erreur. Il faudra laisser le chien libre dans la maison et le laisser avoir la possibilité de s’exécuter à l’intérieur. Cela ne veut pas dire que vous deviez laisser le chien se retenir jusqu’à ce qu’il doive déféquer. Laissez simplement le chiot libre dans la maison après un repas, sortez-le aux heures normalement utilisées, et gardez-vous prêt à le corriger.

      Il existe deux types de dégâts : celui où vous surprenez votre chien en flagrant délit, et les occasions où vous trouvez le dégât après coup.

      Si vous surprenez votre chien en flagrant délit

      Dans de telles circonstances, il faut éviter de punir le chien, autrement il associera la défécation à la punition, et le chien aura peur de déféquer en votre présence. Il deviendra donc pénible de sortir avec votre chien pour faire ses besoins, car il refusera de le faire devant vous. Conséquemment, il cherchera à se cacher.

      Alors, lorsque vous voyez votre chien renifler le sol, tourner en rond, se réveiller d’un long somme, arrêter de jouer, et commencer à s’accroupir, vous devez :

      – Interrompre ses intentions en donnant avertissement verbal «HEY! » avec assurance
      – Sortir pour cinq minutes.
      – Donner le commandement «BESOIN » pour la défécation et la miction.
      – Remettre le chien dans sa cage s’il ne défèque pas.
      – Sortir le chien à nouveau trente minutes plus tard, pour une durée de cinq minutes et ainsi de suite, jusqu’à ce que vous ayez obtenu le résultat escompté.
      – Louangez-leLe louanger s’il a fait ses besoins.

      Vous trouvez le dégât après qu’il ait été fait

      Lorsque le dégât est découvert après coup, il est trop tard pour corriger le chien. Lorsque vous trouvez le dégât, retirez votre chien de là, puisqu’il ne doit pas être témoin du nettoyage. Ensuite, nettoyez le dégât aussitôt, car le chien sera porté à comprendre qu’il est acceptable de déféquer à cet endroit. Puisque les chiens ont tendance à déféquer à un endroit où ils reconnaissent l’odeur de leurs besoins, il est recommandé d’utiliser du vinaigre qui a la propriété de neutraliser l’odeur.

      Note importante : N’utilisez pas de produits commerciaux qui contiennent du chlore et/ou de l’ammoniaque, puisque l’urine du chien contient ces composantes.

      Suggestions :

      – Soyez vigilants à l’égard de la défécation de votre chien; s’il ne peut pas se retenir du tout, il se pourrait que le chien souffre d’une maladie ou de parasites.

      Les erreurs d’éducation les plus fréquentes :

      • Changer l’horaire des repas du chien, puisque ceci a des répercussions directes sur l’heure où le chien fait ses besoins. Ex : nourrir le chien plus près de l’heure du coucher fait en sorte que le chien est prêt à faire ses besoins lorsque vous dormez.

      • Punir le chien lorsqu’il fait ses besoins en présence du maître, qui résulte en une peur du chien de déféquer en sa présence.
      • S’absenter pendant la défécation du chien. Il est donc impossible de savoir si le chien a fait ses besoins. Exemple : Le maître laisse sortir le chien seul; il le laisse rentrer en pensant que le chien a fait ses besoins, alors que ce n’est pas le cas.

      Commentaires de fermeture à l’égard de la propreté

      Observez votre chiot après son éveil et durant ses repas

      Votre compagnon cherche un endroit pour faire ses besoins. S’il commence à tourner en rond, à renifler le sol ou à s’accroupir dans la maison, activez immédiatement le collier. Lorsque le chiot réagira en sursautant, prenez-le rapidement et déposez-le à l’endroit désigné pour la défécation. Lorsqu’il s’exécute au bon endroit, félicitez-le avec enthousiasme. Au début de l’éducation, associez une friandise au son et aux éloges.

      Adoptez un horaire régulier

      Un horaire fixe permet de déterminer quand le chien a faim, et conséquemment, quand vous prévoyez les périodes d’éducation (avant le repas) et celles de défécation.

      Il faut toujours ramasser le bol de nourriture quinze minutes après le début du repas, que le chien l’ait vidé ou pas.

      L’horaire devrait prévoir une sortie le matin, avant et après le repas, de même qu’au retour du travail, après le souper et avant le coucher. Une routine stable permet au métabolisme de votre chien de se stabiliser. Puisque tous les chiens ne digèrent pas à la même vitesse, tenez compte de son rythme et faites-le sortir au moment opportun. La clé du succès repose dans un horaire « repas-défécation » stable la semaine ainsi que la fin de semaine.

      Le chef de file contrôle la nourriture

      Votre chien compte sur vous pour le nourrir. Le chien doit comprendre clairement que la nourriture vient de vous. Durant l’éducation, donnez-lui de la nourriture directement de votre main. Vous ne démontrez pas votre autorité lorsque vous laissez le bol du chien par terre, plein de nourriture. Par contre, lorsque vous nourrissez votre chien qui a faim, il est très clair que c’est vous qui êtes le chien alpha.

      Le chef de file mange en premier

      Dans la nature, le chien dominant mange en premier; donc, si l’horaire de votre chien ressemble au vôtre, faites en sorte que votre chien mange en dernier, et aime qu’on le voie manger. Il est primordial que le chien soit présent lors de votre repas, mais à distance, tout comme il le serait dans une meute de loups.

  2. Liette dit :

    Bonjour,
    je viens de prendre sous mon aile une petite Yorkshire de deux ans , elle n’est pas propre et la nuit nous empêche de dormir . Aider nous nous sommes désespérer .

    • admin dit :

      Salut,

      Nous sommes ici pour vous aider et il nous fera plaisir de le faire. Si vous pourriez tout d’abord répondre à ces questions afin que nous puissions bien identifier le problème. Aussi il est important d’utiliser la cage pour l’éducation à la propreté et ne pas sortir le chien lorsqu’il aboie dans sa cage sinon vous risquer de développer un problème d’aboiement.

      • Est-ce que le problème s’applique à l’urine, aux selles ou aux deux ?
      • Est-ce que le chien a été constamment confiné ou surveillé quand il ne pouvait pas être observé?
      • Est-ce que les accidents se produisent souvent? Si oui, combien de fois par semaine?
      • Est-ce que vous allez dehors avec le chien? Renforcez-vous le comportement du chien avec une récompense quand il s’exécute?
      • Combien de fois le chien est-il sorti dehors chaque jour ?
      • Avez vous puni ou corrigé votre chien quand vous l’avez pris sur le fait en éliminant à l’intérieur ? Si oui, comment ?
      • Est-ce que le chien a un problème de propreté depuis toujours, ou si le problème s’est développé subitement ?
      • Est-ce que votre chien élimine sur des endroits ayant la même texture, par exemple, sur le tapis, un vêtement, la tuile, le papier etc?
      • Est-ce que l’action d’uriner se produit seulement quand le chien rencontre quelqu’un, se fait flatter, ou lorsque vous jouez avec lui ? Si oui, est-ce que le chien se retourne sur le dos, replie ses oreilles vers l’arrière, s’accroupit et retourne sa queue entre ses pattes ?
      • Si le problème est intermittent, est-ce que le problème pourrait être relié à une peur dont souffre le chien ?
      • Est-ce que le problème se produit quand vous êtes présent, mais que le chien se retrouve sans surveillance ?
      • Est-ce que le problème de malpropreté se produit seulement quand vous n’êtes pas à la maison? Si oui, est-ce que le problème se produit à chaque fois que le chien est seul, ou dans des situations spécifiques, par exemple, seulement l’avant midi?.

      Merci
      L’équipe Inovago.com

  3. Manon dit :

    Wow super clip! Allez vous donner plus d information? J ai regarder tous vos clips et je pratique avec mon chien les commandments de base en education canine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *